Spécial: Recherche par propriété/:Description/Charte-20de-20l'association-20Rues-20du-20développement-20durable

Jump to: navigation, search

This page provides a simple browsing interface for finding entities described by a property and a named value. Other available search interfaces include the page property search, and the ask query builder.

Search by property

A list of all pages that have property "Description" with value "Charte de l'association Rues du développement durable". Since there have been only a few results, also nearby values are displayed.

Showing below up to 25 results starting with #1.

View (previous 50 | next 50) (20 | 50 | 100 | 250 | 500)


    

List of results

  • Vivons ensemble! De la charte à la gouvernance de quartier 1  + (Ce document publié en avril 2015 se veut Ce document publié en avril 2015 se veut « un outil d’aide à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une charte de quartier, il se structure selon trois thèmes : gouvernance, bien-vivre social et activités, gestion durable des ressources. » Il a été élaboré sur une période de 18 mois sur un mode participatif en 29 rencontres de travail. Il faisait suite et complètait deux publications précédentes de l'Association : « MétamorphOSONS » en 2009 qui a proposé 140 recommandations pour l’écoquartier des Plaines-du-Loup à Lausanne et, en 2012 « CONSTRUISONS ENSEMBLE ! Recommandations et critères d’attribution des terrains pour la réalisation d’un écoquartier. »</br></br>En précisant les définitions de ce qu'est une charte, de son processus et calendrier d'élaboration, des différents acteurs impliqués ce document est une référence très utile et applicable dans toute démarche de constitution d'une charte de communs urbains sous toutes les latitudes.</br>Ces thèmes sont présentés au travers de deux types de support complémentaires ce qui en fait un outil très accessible.</br>– une brochure, qui présente la démarche et son contexte ; elle ne se veut pas exhaustive, mais introduit et illustre les thèmes en présentant notamment trois enjeux concrets pour chacun d’eux. </br>– des tableaux, qui présentent thématiquement les possibilités d’action des différentes parties prenantes. Ils sont destinés aux personnes qui souhaitent approfondir le sujetsonnes qui souhaitent approfondir le sujet)
  • Vivons ensemble! De la charte à la gouvernance de quartier 2  + (Ce document se veut « un outil d’aide à lCe document se veut « un outil d’aide à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une charte de quartier. Il se structure selon trois thèmes : gouvernance, bien-vivre social et activités, gestion durable des ressources. » Il a été élaboré sur une période de 18 mois sur un mode participatif en 29 rencontres de travail. Il faisait suite et complétait deux publications précédentes de l'Association : « MétamorphOSONS » en 2009 qui a proposé 140 recommandations pour l’écoquartier des Plaines-du-Loup à Lausanne et, en 2012 « CONSTRUISONS ENSEMBLE ! Recommandations et critères d’attribution des terrains pour la réalisation d’un écoquartier. »ns pour la réalisation d’un écoquartier. »)
  • 7 jours avec la PAH. ¡SÍ SE PUEDE!  + (Ce documentaire décrit comment le mouvemenCe documentaire décrit comment le mouvement de lutte contre les expulsions Plataforma de los Afectados por la Hypoteca (PAH) fait face aux expulsions massives des logements. LA PAH est fondée à la suite de l'explosion de la bulle immobilière lors la crise financière de 2008. Le documentaire suit sept jours d'activités à Barcelone. </br></br>http://commandovideo.net</br></br>Sous titrage en françaisommandovideo.net Sous titrage en français)
  • Génération spontanéee  + (Ce documentaire montre comment 4 jeunes arCe documentaire montre comment 4 jeunes artistes marocains se saisissent et renouvellent leur patrimoine culturel dans leurs créations. </br></br>En suivant ces 4 jeunes musiciens et leur entourage sur une période de 15 jours, l'équipe de tournage nous fait partager leurs réflexions sur leur patrimoine culturel et sa place dans leur construction identitaire personnelle. </br></br>Ce documentaire a été réalisé dans le cadre d'un projet REGARDS CROISES sur le patrimoine marocain.EGARDS CROISES sur le patrimoine marocain.)
  • Le développement dans la région d’Alhoussima - Bniboufarhan  + (Ce documentaire parle  de l’histoire de laCe documentaire parle  de l’histoire de la région du Rif marocain qui a connu des grandes événements historique contre la colonisation, et l’histoire de développement de la région qui commencé avec la nouvelle dynamique après le séisme d'al Hoceima en 2004 et l’apparition des nouvelles associations locales et internationales à Boufrah.</br>Avec le soutien du Conseil National des droits humains et du CGD.eil National des droits humains et du CGD.)
  • Seeing the Forest  + (Ce documentaire raconte comment les différCe documentaire raconte comment les différents acteurs vivants ou concernés par une forêt nationale sont passés d'une vision limitée à l'exploitation des arbres comme principale ressource, au développement de la forêt comme un ensemble durable et soutenable pour tous. Il décrit de manière exemplaire comment le processus de gouvernance s'est mis en place avec les personnes et les organisations concernées, faisant des événements climatiques dévastateurs une opportunité pour mobiliser les énergies de tous.unité pour mobiliser les énergies de tous.)
  • Grain de sable, une histoire d'eau  + (Ce documentaire raconte comment une communauté berbère gère son approvisionnement en eau, l'entretien des infrastructures, les modalités d'administration et de gouvernance construits au fil du temps et inscrits dans la coutume.)
  • SubmersionS  + (Ce documentaire tourné rapporte les témoigCe documentaire tourné rapporte les témoignages des élus, scientifiques, associations environnementales et des habitants sur les conséquences des tempêtes de 2014 et 2015 en Nouvelle Aquitaine, depuis la pointe de l’île de Ré jusqu’à Hendaye. Comment gérer le recul du trait de côte, faire face au risque d'inondation par submersion marine, la montée du niveau de la mer due au changement climatique ?u de la mer due au changement climatique ?)
  • The Internet's Own Boy  + (Ce film raconte l'histoire de Aaron SwartzCe film raconte l'histoire de Aaron Swartz, programmeur de génie et activiste de l'information. Depuis l'aide qu'il a apportée au développement de RSS, l'un des protocoles à la base d'Internet, à la co-fondation de Reddit, son empreinte est partout sur Internet.</br>Mais c'est le travail révolutionnaire de Swartz autour des questions de justice sociale et d'organisation politique, combiné à son approche sans concession de l'accès à l'information pour tous, qui l'a pris au piège dans un cauchemar juridique de deux années. Cette bataille s'est terminée par son suicide à 26 ans.</br></br>L'histoire d'Aaron touche une corde sensible chez des personnes même éloignées des communautés online parmi lesquelles il était une célébrité. Ce film est une histoire personnelle à propos de ce que nous perdons lorsque nous restons sourds à la technologie et à ses relations à nos libertés civiles.</br></br>Un film de </br></br>http://www.takepart.com/internets-own...</br>https://www.kickstarter.com/projects/...</br></br>Sous-titrage français par @dbourrion, @symac, @btreguier, @loopiloop à partir de la plateforme Amara http://www.amara.org/fr/videos/5Mo4oAj1bxOb/tp://www.amara.org/fr/videos/5Mo4oAj1bxOb/)
  • RiP! A Remix Manifesto  + (Ce long métrage documentaire fouille les cCe long métrage documentaire fouille les complexités de la notion de propriété intellectuelle à l’ère du partage de fichiers pair-à-pair. Le cinéaste militant du Web Brett Gaylor interroge des acteurs importants du débat, dont le roi des collages musicaux de Pittsburgh, Girl Talk. Création de « remixage » en soi, RiP fracasse les barrières entre utilisateurs et producteurs et conteste les limites de « l’utilisation équitable ». </br></br>Rip A Remix Manifesto (http://www.nfb.ca/film/rip_a_remix_manifesto) par Brett Gaylor (http:////www.nfb.ca/explore-all-directors/brett-gaylor), Film Board of Canada (http://www.nfb.ca>National).rd of Canada (http://www.nfb.ca>National).)
  • Microtrottoir Biens Communs à Dakar (partie1)  + (Ce micro-trottoir réalisé en janvier 2012 Ce micro-trottoir réalisé en janvier 2012 recueille les témoignes des dakaroises sur ce que signifient les biens communs, dans los sociétés africaines. </br></br>Ce vidéo est fait dans le cadre des actions en amont du festival AFROPIXEL # 3 "NTICS, Création, Cultures et Savoirs Partagés en Afrique".</br></br>Découvrir plus sur le site de Kër Thiossane http://ker-thiossane.org/spip.php?article99ttp://ker-thiossane.org/spip.php?article99)
  • Entreprendre EnCommuns  + (Ce projet de recherche propose d’analyser les formes de l'économie collaborative et de mettre en évidence les modèles économiques qui la rendent soutenable et soialement acceptable.)
  • Remix the commons/ Cercle de gouvernance  + (Cercle de gouvernance déclaré lors de la création de l'association Remix the commons - Remix en-commun(s))
  • Commoner (Dictionnaire des biens communs)  + (Cet article a été publié dans le Dictionnaire des biens communs, ouvrage dirigé par Fabienne Orsi, Judith Rochfeld et Marie Cornu, publié aux PUF en 2017.)
  • Finance autrement RIODD (SM 17)  + (Cet espace de travail met à disposition deCet espace de travail met à disposition de tous les "matériaux" (interventions, débats, études, notes, références et recensions...) proposés par les participants à la journée '''Finance autrement''' organisée à le RIODD dans le cadre de La Semaine du Management 2018.le cadre de La Semaine du Management 2018.)
  • Permis de végétaliser (Paris)  + (Cette initiative a été lancée le 30 juin 2Cette initiative a été lancée le 30 juin 2015 par la Mairie de Paris, et elle est en vigueur à ce jour. Elle vise à accroître la biodiversité à Paris tout en permettant aux résidents individuels de devenir acteurs de ce processus. Elle concerne les 20 arrondissements de la capitale. </br></br>Cette charte a un statut juridique. Le document précise que les résidents doivent obtenir l'autorisation de cultiver des plantes dans les espaces publics prédéfinis. De plus, la liste des espèces de plantes acceptées par l'autorité publique est précisée dans ce document. </br></br>Le contenu de ce document s'inscrit dans une initiative de la municipalité de Paris, accessible derrière ce lien (https://www.paris.fr/duvertpresdechezmoi).https://www.paris.fr/duvertpresdechezmoi).)
  • Communs et Protection Sociale/Note  + (Cette note est un des documents produits dans le cadre du groupe de recherche collaborative Protection sociale, ESS et communs, animé par l’association La Coop des Communs. Elle peut être lue indépendamment.)
  • Quartier du Crêt de Roc  + (Cette page rassemble la documentation prodCette page rassemble la documentation produite à l'occasion de l'atelier d'exploration urbaine dans le quartier du Crêt de Roc à Saint Étienne réalisée dans le cadre de la semaine de l'innovation publique organisée par la Cité du Design de Saint Étienne les 19 et 20 Novembre 2017. Saint Étienne les 19 et 20 Novembre 2017.)
  • Murs à Pêches de Montreuil  + (Cette page rassemble la documentation sur les initiatives de conservation des murs à pêche à Montreuil en Ile de France)
  • L'Encre de mer  + (Cette revue de magazine dit que le lobbyinCette revue de magazine dit que le lobbying sur la privatizsation des droits de peche en Eruope est une menace pour la ressource (les poisson, la mer) et pour la societe (le pecheurs qui tombent victime de ce process de privatisation). Les gens ont une obligation de travailler avec les ONGs (greenpeace par exemple) pour protoger la ressourcece par exemple) pour protoger la ressource)
  • Le monde invisible  + (Cette vidéo a été tournée au Bénin lors deCette vidéo a été tournée au Bénin lors de la Journée internationale du Vodou 2013, plus précisément lors de la cérémonie de Ouidah. Elle présente une discussion dont l'exercice est de comprendre ce qui est étranger à soi. Toutefois, la vidéo défend le thème de la culture comme bien commun, et surtout de la culture immatérielle et de la vision propre du monde qu'elle véhicule.</br></br>Extrait remixé de Achille Mbembe, de Kër Thiossane</br></br>Tout en travaillant à documenter leur stage humanitaire au Bénin, les jeunes du Collège Sainte-Anne de Lachine (Montréal (Québec)) ont été amené à porter leur regard sur trois thèmes choisis pendant le dernier camp de formation (eau, éducation, culture) afin de réaliser des capsules à partager sur la plate-forme de Remix Biens Communs.</br></br>Avec Martin Chevalier, François Gnonhoussou et les jeunes du Collège Sainte-Anne de Lachine.</br></br>Jean-François Bourbeau (corrections audio)Jean-François Bourbeau (corrections audio))
  • Le chez soi  + (Cette vidéo a été tournée à Ouidah (Bénin)Cette vidéo a été tournée à Ouidah (Bénin), sur la plage de la Porte du non-retour. En prenant appui sur l'histoire, et tout particulièrement sur celle l'esclavage qui a marqué ce pays côtier, les jeunes sont amenés à réfléchir sur l'importance du chez soi, de la liberté et, donc, de la démocratie comme bien commun.</br>* Extraits remixés de "Jusqu'où es-tu chez toi" (Anne-Julie Rollet, Kër Thiossane et La Compagnyà) et Achille Mbembe (Kër Thiossane).</br>Cette capsule vidéo fait partie du projet: Bénin Bien Commun</br></br>Tout en travaillant à documenter leur stage humanitaire au Bénin, les jeunes du Collège Sainte-Anne de Lachine (Montréal (Québec)) ont été amené à porter leur regard sur trois thèmes choisis pendant le dernier camp de formation (eau, éducation, culture) afin de réaliser des capsules à partager sur la plate-forme de Remix Biens Communs.</br></br>Deuxième caméra : Cédric Servay et Ariane Primeau</br></br>Avec Martin Chevalier, François Gnonhoussou et les jeunes du Collège Sainte-Anne de Lachine.</br></br>Extraits remixés de "Jusqu'où es-tu chez toi" (Anne-Julie Rollet, Kër Thiossane et La Compagnyà) et Achille Mbembe (Kër Thiossane)</br></br>Musique: "Transformation" de SoLaRisane) Musique: "Transformation" de SoLaRis)
  • De la co-création à l'action  + (Cette vidéo est réalisée dans le cadre du projet Remix the commons, oeuvre collaborative multimédia en ligne qui propose des "Itinéraires en Biens Communs" pour découvrir et enrichir le mouvement mondial des Communs.)
  • 19.04 Quels outils pour une entrée en douceur dans le domaine des communs ?  + (Chaque 3em mardi du mois, Remix the commonChaque 3em mardi du mois, Remix the commons propose un rdv public sous la forme d'un «Community call » d'une durée de 1 heure pour traiter une question et partager de l'information sur les projets en cours ou les sujets chauds dans le mouvement des communs, tout en laissant une trace pour les absents.ut en laissant une trace pour les absents.)
  • Appel en commun  + (Chaque 3ème mardi du mois de 20h à 21h (CEChaque 3ème mardi du mois de 20h à 21h (CET - heure de Paris), Remix the commons propose un rdv public sous la forme d'un «Community call ». Le Community call », est un rdv structuré en ligne, pour traiter une question et partager de l'information sur les projets en cours ou les sujets chauds, tout en laissant une trace pour les absents.ut en laissant une trace pour les absents.)
 (Charte de l'association Rues du développement durable)
  • Charte de l'association Rues du développement durable  + (Charte de l'association Rues du développement durable.)
  • Charte des Escartons  + (Chartes historiques du Dauphinée)
  • Chieri  + (Chieri est une des villes en pointe sur les communs urbains en Italie. Ugo Mattei y fut l'organisateur du premier Festival International des Biens Communs en 2015.)
  • Définition des communs selon Claire Brossaud  + (Claire Brossaud processus)
  • Libre Ambulantage à Dakar  + (Clip d'appel à crowdfunding (via http://wwClip d'appel à crowdfunding (via http://www.kisskissbankbank.com/libre-ambulantage-a-dakar) pour Libre Ambulantage à Dakar, un projet de WOS/agence des hypothèses/Claire DehoveéJulie Boillot-Savarin. </br></br>Ce projet consiste à construire un dispositif d’étals ambulants, pour et avec un groupe de femmes exerçant une activité originale de couture et de stylisme dans la banlieue de Dakar ainsi qu’un groupe d’artisans exposant dans un marché artisanal bi-annuel à l’Institut Français de Dakar. L'enjeu est de permettre à ces utilisateurs de disposer d’un outil personnalisé, transformable, adaptable et évolutif : un étal itinérant, qui leur apporte mobilité et autonomie dans leur activité.</br>C’est à la fois un chariot qui transporte des marchandises ou des matériaux, un atelier de création ambulant, un micro-espace d’exposition, d’étalage et de vente. Il contribue à la visibilité et à l’émancipation professionnelle des femmes.</br></br>La réalisation d'une vingtaine d'étals, qui pourra se regrouper dans la rue et les marchés de Dakar et ses alentours, engendre un dispositif-ressource. Ce dispositif permet la mutualisation des services qu'il génère. Il crée un pôle identitaire, repérable et mobilisateur pour ses utilisatrices. Il vise à terme à créer un modèle féministe et solidaire.</br>Si les étals sont des outils de vente et de présentation dans le marché, ils s’agit de créer des zones qui imbriquent tous les éléments et situations en présence : zones de débats, d’échanges, de performances, de projections vidéographiques et d’exposition autour des activités des usagers, des phases du projet, des problématiques engagées et des actions déployées.atiques engagées et des actions déployées.)
  • Association Écoquartier  + (Comment favoriser un développement urbain Comment favoriser un développement urbain plus durable et véritablement intégrateur ? À Lausanne, l'Association Écoquartier développe un ensemble de recommandations pour la mise en œuvre d'un écoquartier. Ces recommandations peuvent être utiles pour négocier la construction et la gouvernance d'un éco-quartier avec les acteurs partis prenants : autorités locales, acteurs publics et privés de l’urbanisme et de l’immobilier, habitants et usagers de la ville.obilier, habitants et usagers de la ville.)
  • Balade de l'oppidum de Verduron - 07 L'engagement du CIQ  + (Comment le Comité de quartier s'est mobilisé pour faire connaître et protéger l'oppidum de Verduron.)
  • Aspects méconnus de l’agriculture urbaine 2 expériences entre humanisme et éveil pédagogique  + (Comment l’agriculture urbaine peut-elle paComment l’agriculture urbaine peut-elle participer d’une forme de justice sociale et environnementale ? Aux travers la présentation de deux expériences, la mise en place d’un jardin partagé dans un Centre d’Hébergement d’Urgence de migrants et l’installation d’une ferme urbaine dans un collège d’un réseau d’éducation prioritaire, ce document montrent les possibilités offertes par les initiatives de l’agriculture urbaine. les initiatives de l’agriculture urbaine.)
  • Balade de l'oppidum de Verduron - 06 L'enfouissement  + (Comment protéger l'Oppidum tout en en préservant l'usage culturel par les habitants ?)
  • Balade de l'oppidum de Verduron - 12 Grillager l'oppidum pour le protéger ?  + (Comment protéger un site archéologique ? l'enfermer ou bien engager les parties prenantes à mieux le connaître ?)
  • Commoning  + (Commoning is the subjective process involved in ‘making common’. It is the collective psychological shift implicit in establishing a commons.)
  • Communautique  + (Communautique a pour mission de soutenir lCommunautique a pour mission de soutenir la participation citoyenne en favorisant la maîtrise de l'information, l'appropriation des technologies de l'information et des communications et la contribution à leur développement. Communautique participe, depuis maintenant six ans, à différents projets nationaux et internationaux qui visent à s’approprier la nouvelle approche des biens communs, tant pour en préciser les concepts que pour rallier les pratiques existantes à travers le monde qui relèvent de ce nouveau paradigme.onde qui relèvent de ce nouveau paradigme.)
  • Institut Patrimonial du Haut Bearn  + (Communs et territoire rural : ITW Didier HCommuns et territoire rural : ITW Didier Hervé, directeur de l'IPHB. Oloron Sainte Marie dans les Pyrénées Atlantiques. Promoteur de la charte pour la gestion des ressources naturelles de la vallée d'Ossau.</br></br>L'Institut Patrimonial du Haut-Béarn ( Pyrénées Atlantiques) apparaît au XXI siècle comme une institution capable d'avoir une gestion des communs tout en respectant leur mémoire, leur perspective ancestrale et leu futur, à partir de la concertation et la participation des acteurs locaux et leur attachement territorial.</br></br>Plus d'infos: http://terre-citoyenne.org/des-ressources/ecadims/vallees-daspe-dossau-et-de-baretous-france.htmles-daspe-dossau-et-de-baretous-france.html)
  • A groundswell of caring, sharing, community and cooperation is emerging at the very heart of sustainable development  + (Compiled by Dr. Lisinka Ulatowska (commonsCompiled by Dr. Lisinka Ulatowska (commonsActionUN@gmail.com) for the UN Major Group Commons </br>Cluster, a network of UN ECOSOC accredited Civil Society Organizations and individuals that advocates commons-based approaches to sustainable develop at the UN. See also www.commonsactionfortheUnitedNations.org. www.commonsactionfortheUnitedNations.org.)
  • Commons Watch Report  + (Compte rendu de la rencontre Commons Watch qui a lancé le processus d'assemblée des communs en Europe)
  • Journée Assemblées des communs - Rapport exhaustif  + (Compte rendu de la rencontre Journée Assemblées des communs organisée à Paris le 23 septembre 2016.)
  • Compte-rendu commun MAC3  + (Compte-rendu de la rencontre MAC3 rédigé conjointement par des membres de 3 organisations françaises)
  • Reclaim control, the revival of the commons and food democracy  + (Conférence au Circolo dei Lettori, via Bogino 9, Torino,)
  • Le climat, un "bien commun" dans les négociations internationales?  + (Conférence d'Amy Dahan dans le cadre du coConférence d'Amy Dahan dans le cadre du colloque "Pour une République des biens communs?" à Cerisy en 2016. Amy Dahan s'interroge sur la gouvernance des biens communs globaux à partir de l'expérience du climat et de la lutte contre le réchauffement climatique depuis 1992 à Rio.échauffement climatique depuis 1992 à Rio.)
  • À quelles conditions chacun peut-il contribuer aux communs ?  + (Conférence de 20 minutes suivie de questioConférence de 20 minutes suivie de questions réponses, donnée par Philippe Aigrain dans le cadre de Nuit debout. Philippe Aigrain présente 4 conditions qui favorise les communs : le temps libre, les compétences, les ressources monétaires ou modalités de transaction et la valorisation des contributions dans la société en général. contributions dans la société en général.)
  • From the Magna Carta of 1215 to P2P Production Today  + (Conférence de David Bollier, Commons Strategies Group, Amherst, USA. Transcription par Calimaq (Lionel Maurel) (Source : http://scinfolex.com/2015/09/28/law-for-the-commons-reinventer-un-droit-pour-les-communs/))
  • La finance et le concept de commun  + (Conférence de Wojtek KALINOWSKI sur la finance et le concept de commun à l'occasion du colloque Vers une république des biens javascript:void(0);communs ?)
  • Jardin normal  + (Construction d'un jardin dans le quartier Crêt de Roch à Saint Étienne)
  • Rencontre avec Elinor OSTROM - part 9  + (Contributions de Roger BELOT, Président deContributions de Roger BELOT, Président de la MAIF, et de Jean Louis BANCEL, Président du Groupe Crédit Coopératif à la deuxième table-ronde : Économie sociale et Collectifs auto-organisés, gouvernance et régulation - Les apports de l'École de Bloomington (synthèse des travaux d'ateliers)omington (synthèse des travaux d'ateliers))
  • Qu'est ce que les communs ?  + (Contributions à la définition des communs, proposées par les participants de la rencontre organisée en Ile de France lors du festival Temps des communs en octobre 2015.)