Communs et transition

De Remix Biens Communs
Aller à : navigation, rechercher

Informations sur le média

Métadonnées
Auteur(s) KRAUSZ Nicolas
Producteur(s) Remix The Commons
Date de publication 2017/01/02
Durée 00:12:51
Langue du contenu FR
Fait partie de Commons Space
Média Vidéo
URL de diffusion https://www.youtube.com/watch?v= g6EsiC fLg
Service de diffusion youtube
Identifiant de diffusion _g6EsiC_fLg
Pays France
Contexte de production Commons Space (FSM 2016, Montréal)
Participant(s) SULTAN Frédéric
Contributeur(s) FREDRIKSSON Sylvia, LESSARD-BÉRUBÉ Stéphanie
Type de licence
« CC-BY-SA » n’est pas dans la liste (tous-droits, by, by-sa, by-nc-sa, by-nc-nd, by-nd, inconnu, autre) des valeurs autorisées pour la propriété « Type de licence ».


Ressource(s) objet de commun : Forum Social mondial 
Enjeu(x) : Politisation des communs 
Action(s) : Transition 
Résultat(s) attendu(s) : Démocratie 


Transcription

0’23

Nicolas, comment vois-tu le Forum social mondial ?

0’34

Sur le Forum Social Mondial, il y a plusieurs phases. On est dans une phase, aujourd’hui et sans doute depuis 2013, où le Forum essaie de retrouver un souffle.

0’47

Cela a déjà été le cas, de mon point de vue, lors des deux éditions en Tunisie, du fait du contexte régional et politique, les Printemps Arabes. Et j’avais aussi le sentiment que le Forum était aussi enraciné dans la ville de Tunis, à ce moment-là, avec un intérêt très populaire, qui va bien au-delà des militants qui peuvent y participer.

Pour ce qui est de celui-ci, les choses sont un peu différentes. On est dans un pays du Nord, et il y a eu des problèmes de visa pour que les participants du Sud puissent rentrer ici. Du coup, la dimension internationale, et du coup ce focus sur les problèmes, les luttes et les mouvements dans le Sud, a été assez absente ici, ce qui était quand même une des composantes fortes du Forum.

01’50

Question: Est-ce qu’on peut se dire que si les forums mondiaux se sont construits autour des mouvements sociaux... finalement l’effort de transofmration de la société ou de l’État, ça ne marche pas dans les pays du nord?

2’17

La question est de savoir si cela a marché dans les pays du sud.

Il est vrai que les relations entre société civile, mouvements sociaux et pouvoir politiques sont évidemment très différentes en Europe, dans le Nord, et puis en Amérique Latine.

Et du coup, oui, effectivement, le Forum a pu dans les années 2000 accompagner les mouvements de la nouvelle gauche sud américaine, contribuer sans doute aussi à leur victoire, d’une certaine manière.

Maintenant, il y a des problèmes qui apparaissent.

On en discute avec Pablo S en ce moment même. Par rapport à l’expérience Bolivienne par exemple, il y a une sorte de divorce entre les mouvements sociaux qui ont portés Evo Morales et la politique gouvernementale qu’il conduit. Et son rapport au mouvement, et le fait qu’il n’ait pas su construire des contre-pouvoirs dès son arrivée à la présidence.

03’25

Mais il est difficile de tirer des conclusions définitives de ces histoires. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que le Forum, pour se réinventer, doit s’ouvrir aux nouveaux mouvements. Ceux que l’on connait le mieux, qui viennent d’Europe, des mouvements qui sont beaucoup plus horizontaux et qui utilisent beaucoup plus les outils numériques, non seulement pour communiquer mais aussi pour organiser leur gouvernance. C’est ce que l’on voit d’ailleurs dans le mouvement des communs. On y reviendra sans doute. Et puis Occupy Wall Street, les Indignés, Nuit Debout en France. Ces mouvements ne sont pas dans le Forum. Il y a des tentatives, et le Commons Space en est une. Mais le Forum en tout cas, dans son identité historique, qui est toujours portée par les membres du Conseil International, n’est pas en alliance et en synergie avec ces mouvements qui ont surgit depuis le Printemps Arabe, et qui ont surgit aussi en Europe depuis les années 2010.

04’44

(reformulation)

Qu’est-ce qui, selon toi, doit être inspirant de l’histoire du mouvement et dont le Forum doit se saisir pour se réinventer ?

5’52

Quels sont les mouvements sociaux version Forum Social Mondial ? Il y a les syndicats, des syndicats très populaires et très basistes avec la ___ au Brésil. Il y a des ONG internationales, et elles sont toujours là. Il y a ___, toutes ces organisations de solidarité internationale. (06’22) Elles ont des expériences différentes, effectivement, avec le pouvoir.

06’28

Moi je crois que le sujet qui a été posé par le Commons Space, et qui n’a pas, à mon avis, été posé dans l’espace du Forum, en tout cas cette année, c’est la relation au pouvoir municipal. (06’43) Tu l’as dit tout à l’heure, nous avons eu une session avec Barcelone et avec les italiens qui construisent les chartes des communs. Et ça, cette dimension là d’alliance - moins idéologique, d’interpellation du pouvoir local sur les capacités techniques et les processus citoyens de participation, ça c’est quelque chose que les communs amènes dans l’espace du Forum. Alors que dans l’espace du Forum, de mon point de vue, la question se posait davantage du point de vue de la relation à l’État. L’État comme puissance publique, qui est en capacité de réguler, faire des politiques sociales de grande envergure.

7’34

Là, avec les communs, on est plus dans un retour au territoire, au local, avec tous les exemples que l’on a sous les yeux aujourd’hui, en Espagne ou en Italie, peut-être même en France.

7’53

Quels sont les défis pour les commoners au delà du Forum Social Mondial ?

Il y en a beaucoup. 08:07 Je pense que l’un des défis est de faire en sorte que la notion - le terme de communs - ne soit pas cooptée, comme on dit, ne soit pas transformée, par le système tel qu’il soit, capitaliste ou par le système dominant. C’est ce qui s’est passé avec le développement durable, qui était aussi une sorte de drapeau, dans les années 90, sur lequel les gens ont beaucoup travaillé, et qui est devenu aujourd’hui une coquille vide, à force de produire n’importe quoi au nom justement du développement durable.

8’49

Donc les communs, il y vraiment une nécessité de garder une cohérence, de garder une sorte de pureté politique dans cette notion, comme on le voit d’ailleurs aujourd’hui avec l’économie collaborative. (09’02 )C’est un débat très important, de bien faire la distinction entre l’uberisation de l’économie qui se revendique collaborative, du partage, de l’échange, et puis une économie collaborative des communs, qui est totalement différente. (09’19)Pour cela, il y a des critères précis qui sont travaillés par les commoners mais qu’il faut vraiment renforcer et utiliser pour être capable de faire cette distinction-là. Pour moi c’est vraiment la priorité.

9’37

Après il y a d’autres enjeux. La relation avec le politique. Voir ce que vont donner les expériences municipales en Espagne, ce que donne les expériences des chartes des communs en Italie. D’éviter là aussi une récupération traditionnelle, c’est-à-dire on donne un espace au citoyen, mais c’est quand-même, au final, le pouvoir politique et les élus qui décident. Jusqu’où va-t-on pouvoir aller dans la co-construction des politiques publiques ?

10’12

Et puis pour moi, le troisième enjeu, c’est la capacité, avec les communs, de produire du droit. Pas forcément d’ailleurs du droit validé par la loi, par ce que cela nécessite là aussi du lobbying, et on sait combien c’est difficile. Mais du droit qui est normatif dans les communautés des communs.

Ça a été le cas avec les Creatives Commons. (10:40) Quelle est la prochaine étape ? Quelle est la prochaine couche de droit produit par les praticiens, par le pair à pair et par les commoners ? C’est quelque chose de très important. Et je crois qu’aujourd’hui, avec les moyens informatiques, les logiciels libres bien-sûr qui sont utilisés, on peut arriver à produire beaucoup de choses. (11:08) Et finalement, et c’est peut-être ma conclusion, à construire du nouveau sans forcément chercher à changer l’existant et à changer le système. (11:15) En créant des espaces d’auto-organisation mais avec cette rigueur qui fait partie de l’Histoire des communs. Ce qu’a identifié Ostrom avant tout, ce sont des règles, qui sans leur existence, en effet, conduisent à la tragédie des communs. Et ces règles là, il faut qu’elles soient formalisées, normées par les commoners, et accepter à un niveau mondial et transnational.


FR

Entrevue réalisée à l'occasion du 12ème Forum Social Mondial tenu à Montréal du 9 au 14 août 2016. Pour la première fois dans l'histoire du FSM un Espace des Communs offrait différents ateliers et activités culturelles avec la participation de « commoners » théoriciens et praticiens de nombreux pays.

ES

Entrevista realizada en ocasion del 12mo Foro social Mundial realizado en Montreal del 9 al 14 de agosto de 2016. Por primera vez en la historia del FSM un Espacio de los Comunes ofrecia varios talleres y actividades culturales con la participacion de « commoners » teoricos y activistas de numerosos paises.

EN

Interview taped at the 12 th World Social Forum in Montreal August 9th to 14th 2016. For the first time in the history of WSF a Commons Space held various workshops and cultural activities with the participation of commoners, both theoreticians and practitioners, from numerous countries.