Différences entre versions de « Daniel, le boulanger qui réinventa son métier pour se libérer ! »

De Remix Biens Communs
(Poussé depuis Remix Biens Communs.)
 
m (Remplacement de texte — « |Date de publication=janvier 1970 » par «  »)
 
(2 versions intermédiaires par un autre utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Objet média
 
{{Objet média
|Auteur=CASSEGRAIN Benoit,
+
|URL de diffusion=https://vimeo.com/122174193
|Producteur=Side Ways,
+
|Service de diffusion=vimeo
|Date de publication=2014/09
+
|Identifiant de diffusion=122174193
 
|Durée=00:07:11
 
|Durée=00:07:11
 +
|Type de document=Vidéo
 +
 
|Description=Quily, Bretagne. Faire du pain, Daniel avait 3 ans quand il a commencé. Apprenti, puis ouvrier, il a tout abandonné à 24 ans car il ne trouvait pas le temps de s'épanouir, sa vie n'était faite que de pain. « J'ai connu le goulag de la boulange » dit-il. Il lui aura fallu 7 ans pour revenir à son métier passion... mais pas de n'importe quelle manière. Il a non seulement revu sa manière de faire du pain (levain naturel, fermentation lente, blés anciens, eau de pluie), mais il a aussi réinventé le concept de boulangerie de village : il laisse la caisse aux clients qui peuvent librement venir prendre leur pain. Et comme « vendre le pain, c'est autant de temps que de le fabriquer », Daniel ne travaille que deux jours par semaine. Il peut donc consacrer les autres jours à ses autres passions : le jardin, la musique, l'astrologie humaniste et l'écriture.
 
|Description=Quily, Bretagne. Faire du pain, Daniel avait 3 ans quand il a commencé. Apprenti, puis ouvrier, il a tout abandonné à 24 ans car il ne trouvait pas le temps de s'épanouir, sa vie n'était faite que de pain. « J'ai connu le goulag de la boulange » dit-il. Il lui aura fallu 7 ans pour revenir à son métier passion... mais pas de n'importe quelle manière. Il a non seulement revu sa manière de faire du pain (levain naturel, fermentation lente, blés anciens, eau de pluie), mais il a aussi réinventé le concept de boulangerie de village : il laisse la caisse aux clients qui peuvent librement venir prendre leur pain. Et comme « vendre le pain, c'est autant de temps que de le fabriquer », Daniel ne travaille que deux jours par semaine. Il peut donc consacrer les autres jours à ses autres passions : le jardin, la musique, l'astrologie humaniste et l'écriture.
  
 
« De cette manière, facile à appliquer, on peut faire revenir des artisans dans les villages » dit-il. Et pourquoi pas ?
 
« De cette manière, facile à appliquer, on peut faire revenir des artisans dans les villages » dit-il. Et pourquoi pas ?
 
+
|Catégorie Hess=Travail, Nourriture, Alimentation,
Voir aussi http://side-ways.net/episode8
+
|Enjeu=Autogestion
 +
|Action=Boulangerie participative
 
|Langue du contenu=FR
 
|Langue du contenu=FR
 
|Fait partie de=Web-série SideWays,
 
|Fait partie de=Web-série SideWays,
|Type de document=Vidéo
 
|URL de diffusion=https://vimeo.com/122174193
 
|Service de diffusion=vimeo
 
|Identifiant de diffusion=122174193
 
 
|Événement=Side Ways
 
|Événement=Side Ways
 +
|Site web=http://side-ways.net/episode8
 +
|Auteur=CASSEGRAIN Benoit,
 +
|Producteur=Side Ways,
 
}}
 
}}
<div style="width:45%;float:left;">
 
[[Tags::Boulangerie participative]]
 

Version actuelle datée du 26 mars 2018 à 07:56

Dans la collection : Web-série SideWays

Objet(s) de commun : Travail,  Nourriture,  Alimentation  Enjeu(x) : Autogestion  Action(s) : Boulangerie participative  

Quily, Bretagne. Faire du pain, Daniel avait 3 ans quand il a commencé. Apprenti, puis ouvrier, il a tout abandonné à 24 ans car il ne trouvait pas le temps de s'épanouir, sa vie n'était faite que de pain. « J'ai connu le goulag de la boulange » dit-il. Il lui aura fallu 7 ans pour revenir à son métier passion... mais pas de n'importe quelle manière. Il a non seulement revu sa manière de faire du pain (levain naturel, fermentation lente, blés anciens, eau de pluie), mais il a aussi réinventé le concept de boulangerie de village : il laisse la caisse aux clients qui peuvent librement venir prendre leur pain. Et comme « vendre le pain, c'est autant de temps que de le fabriquer », Daniel ne travaille que deux jours par semaine. Il peut donc consacrer les autres jours à ses autres passions : le jardin, la musique, l'astrologie humaniste et l'écriture.

« De cette manière, facile à appliquer, on peut faire revenir des artisans dans les villages » dit-il. Et pourquoi pas ?

Métadonnées

Auteur(s) CASSEGRAIN Benoit
Durée 00:07:11
Langue du contenu FR
Fait partie de Web-série SideWays
Média Vidéo
URL de diffusion https://vimeo.com/122174193
Service de diffusion vimeo
Identifiant de diffusion 122174193
Contexte de production Side Ways
Producteur(s) Side Ways
Site Web Adresse du site