FRMJC d'Ile de France et les biens communs

De Remix Biens Communs
Aller à : navigation, rechercher

La FRMJC d'Ile de France a lancé une démarche de reconstitution du projet des maisons de jeunes et de la culture comme biens communs.


Événements associés

N = 2

ÉvénementsDate de débutDate de finOrganisateur de l'événement
Journées d'étude FRMJC - mars 201513 mars 201514 mars 2015LEGUEM Max
CHENUT Patrick
Journées d'étude FRMJC - préparation 26 janvier 201426 janvier 2015

Information complémentaire

Si le paradigme des communs est un cadre de lecture, les droits culturels sont un jeu de points cardinaux. Cartographier le projet des Maisons des Jeunes et de la Culture, c'est interroger à la fois l'un et l'autre.

Les MJC fondées dans le berceau du programme du Conseil National de la Résistance. Celui-ci fait des MJC des biens communs qui s'inscrivent comme une ressource et un levier pour l'exercice des droits culturels pour la République des jeunes. Les MJC, comme structures et comme mouvement, font face à une remise en cause progressive de leur projet (politique) d'éducation populaire. De nouveaux bourgeons de l'éducation populaire signalent la renaissance des communs et invitent à reconstruire le sens, les alliances et les actes qui nous font société.

Nous proposons d'ouvrir le chantier des MJC biens communs et des droits culturels.

"Ouvrir le chantier" au sens d'explorer les fondements, renouer avec les racines et tisser le sens de l'action présente.

"Ouvrir le chantier" au sens d'inviter et d'accueillir les forces qui portent le renouvellement pour construire ensemble.

"Ouvrir le chantier" au sens de tracer les chemins vers un horizon de victoires communes.


Articulation et lignes de force

Découverte/révélation : (Re)Connaître les communs dans nos initiatives

  • se ré-approprier l'histoire des MJC comme communs
  • construire une définition endogène des communs comme projet collectif du mouvement. Objet de négociation et de gouvernance du mouvement.

Approfondir/consolider : s'approprier les connaissances, les expériences pour se reconnaître comme légitime sur le terrain des communs par l'exercice des droits culturels

  • maïeutique : explorer les sources des communs et celles des MJC
  • praxis : identifier les codes de l'action de transformation du milieu et des rapports sociaux

Ouvrir les possibles : vers les actions collectives et le renouveau des communs dans les MJC

  • initier les projets, les actions communes
  • mobiliser acteurs et mouvements qui se reconnaissent comme partie-prenant des communs et des MJC biens communs
  • inviter, interpeller l'ensemble des contributeurs et des usagers des communs et déclarer les MJC en biens communs.

Produire et récolter les ressources communes du mouvement MJC

  • entrer dans une logique d'école des communs instituée par et pour les membres et les professionnels des MJC
  • faire place à la documentation de l'exercice des droits culturels et de l'institution des communs dans et par les MJC
    • produire les documents médiatiques avant, pendant et après au service du projet

Forces mobilisées

  • MJC / FRMC / militants et bénévoles
  • Etudiants directeurs de MJC
  • Ecole des communs
  • Droits culturels
  • Mouvements sociaux

Dans ce contexte, nous entendrons par mouvements sociaux, principalement les mouvements en émergence auxquels les habitants se sentent un lien d'appartenance. Ce sont les mouvements qui travaillent sur la capacité d'agir des habitants hors des cadres institués traditionnels à travers des "approches globales" comme la participation citoyenne dans le quartier, la ville, mais aussi des approches sectorielles comme par exemple l'alimentation, l'agriculture urbaine, l'ESS, la qualité de l'environnement et du cadre de vie, la culture, les loisirs, ... et qui partagent une approche qui passe par la (re)constitution de communs.