Fiction et histoire du temps présent- Jawhara, Fille de Prison

From Remix Biens Communs
Jump to: navigation, search

Informations sur le média

Métadonnées
Auteur(s) CHRAIBI Saad
Producteur(s) The National Council for Human Rights (CNDH)
Date de création 2000
Date de publication 2013/04/14
Durée 01:36:58
Langue du contenu FR,
"Autre" is not in the list (FR, EN, ES, DE, AR) of allowed values for the "Langue du contenu" property.
Fait partie de Justice transitionnelle: l'expérience Marocaine
Média Vidéo
URL de diffusion http://www.youtube.com/watch?v=dY-3J3OCs74
Service de diffusion youtube
Identifiant de diffusion dY-3J3OCs74
Pays Maroc
Type de licence
"CC-BY-SA" is not in the list (tous-droits, by, by-sa, by-nc-sa, by-nc-nd, by-nd, inconnu, autre) of allowed values for the "Type de licence" property.
Archive physique FMAS


Ressource(s) objet de commun : Communs sociaux 
Enjeu(x) : culture libre justice transitionnelle Mémoire collective 

JAWHARA, petite fille fruit d’un viol dans une prison, a grandi pendant six ans derrière les barreaux, aux côtés de sa mère. Avec son regard innocent, elle observe ce monde carcéral et raconte de sa voix juvénile l’histoire de ses parents, sa mère SAFIA, et son présumé père, SAID qui formaient un jeune couple fougueux, enthousiaste et idéaliste qui s’activait pleinement avec d’autres jeunes, au sein d’une troupe de théâtre, avant d’être incarcérés et de connaître les affres de la torture, de l’humiliation et des conditions de vie inhumaines et laborieuses du milieu carcéral. Sa recherche de la vérité la mène au drame... Saad Chraïbi(Réalisateur),Né le 27 Juillet 1952 à Fès (Maroc). Frère d'Omar Chraïbi, il fait des études de médecine (1968-1970) à la Faculté de médecine de Casablanca. Il passe une année à l'Université de Fancine (France), option: communication. C'est dans le contexte du mouvement marocain pour le cinéma amateur (FNCCM) qu'il débute sa carrière de réalisateur, et fonde, en 1973, le ciné-club " Nadi Al Azaïm" à Casablanca qui va durer jusqu'à 1983. Il est l'un des co-réalisateurs du film collectif Les Cendres du clos / Ramâd al-zariba (1977) tandis qu'il réalise seul plusieurs courts et moyens métrages. Il a publié plusieurs articles de journaux et a surveillé l'animation de plusieurs assemblées et séminaires dans le cadre de l'université. Il s'occupe de réalisation, écriture de scénarios et direction de production.

JAWHARA ("Pearl" in arabic) is a six year old girl born in prison from her mother SAFIA who is imprisoned. SAID, the husband of SAFIA has doubts about the legitimacy of this birth but he would like to free up SAFIA and JAWHARA in spite of this doubt. For this, he comes into conflict with his brother HASSAN, a policeman. This conflict lasts, uses tortuous ways harboured by tricks and little schemes. Meanwhile, JAWHARA tells us her daily life in jail through her young and innocent look with its moments of pain, humiliation and sometimes happiness and above all questioning about the uncertain future. The search of SAID, SAFIA and JAWHARA leads them to a drama, on one hand and solidarity, on the other hand Jawhara.

"Fiction&histoire du temps présent : 6 Films Marocains"(English: Fiction and History in Our Time : 6 Moroccan Films) were published by The National Council for Human Rights (CNDH). These 6 Moroccan films about "the years of lead" were produced between 2000-2004, which confront and rethink profoundly the latest and most complicated parts of Moroccan history.They are:

  • Taif Nizar (2002, Director:Kamal Kamal)
  • Ali, Rabia et les autres…… (2000, Director:Ahmed Boulane)
  • Mona Saber (2001, Director: Abdelhai Laraki)
  • Memoire en Detention (2004, Director: Jilali Ferhati)
  • La Chambre Noire (2004, Director: Hassan Benjelloun)
  • Jawhara Fille de Prison (2000, Director: Saad Chraibi)
AuteurCHRAIBI Saad +
Catégorie HessCommuns sociaux +
Date de production2000 +
Date de publicationApril 14, 2013 +
DescriptionJAWHARA, petite fille fruit d’un viol dans
JAWHARA, petite fille fruit d’un viol dans une prison, a grandi pendant six ans derrière les barreaux, aux côtés de sa mère. Avec son regard innocent, elle observe ce monde carcéral et raconte de sa voix juvénile l’histoire de ses parents, sa mère SAFIA, et son présumé père, SAID qui formaient un jeune couple fougueux, enthousiaste et idéaliste qui s’activait pleinement avec d’autres jeunes, au sein d’une troupe de théâtre, avant d’être incarcérés et de connaître les affres de la torture, de l’humiliation et des conditions de vie inhumaines et laborieuses du milieu carcéral. Sa recherche de la vérité la mène au drame... Saad Chraïbi(Réalisateur),Né le 27 Juillet 1952 à Fès (Maroc). Frère d'Omar Chraïbi, il fait des études de médecine (1968-1970) à la Faculté de médecine de Casablanca. Il passe une année à l'Université de Fancine (France), option: communication. C'est dans le contexte du mouvement marocain pour le cinéma amateur (FNCCM) qu'il débute sa carrière de réalisateur, et fonde, en 1973, le ciné-club " Nadi Al Azaïm" à Casablanca qui va durer jusqu'à 1983. Il est l'un des co-réalisateurs du film collectif Les Cendres du clos / Ramâd al-zariba (1977) tandis qu'il réalise seul plusieurs courts et moyens métrages. Il a publié plusieurs articles de journaux et a surveillé l'animation de plusieurs assemblées et séminaires dans le cadre de l'université. Il s'occupe de réalisation, écriture de scénarios et direction de production.
e de scénarios et direction de production. +
Durée01:36:58 +
EnjeuCulture libre +, Justice transitionnelle + and Mémoire collective +
Fait partie deJustice transitionnelle: l'expérience Marocaine +
Identifiant de diffusiondY-3J3OCs74 +
Langue du contenuFR +
PaysMaroc +
ProducteurThe National Council for Human Rights (CNDH) +
Service de diffusionyoutube +
Type de documentVidéo +
URL de diffusionhttp://www.youtube.com/watch?v=dY-3J3OCs74 +