Projets

De Remix Biens Communs
Révision datée du 17 juin 2020 à 12:04 par Admin (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Les projets recensés sur le wiki sont des activités de recherche, de production documentaire, des animations sur le terrain, et autre initiatives portées par Remix, des acteurs structurés ou non et dont la durée est déterminée dans le temps.

A
  • Appel en commun du réseau francophone
    Chaque 3ème mardi du mois de 20h à 21h (CET - heure de Paris), Remix the commons propose un rendez-vous public inspiré du «Community call » pour traiter une question et partager de l'information sur les projets en cours ou les sujets chauds dans le domaine des communs, tout en laissant une trace pour les absents.

    L'Appel en commun est outillé par un pad pour préparer la rencontre, la documenter et en garder la mémoire. Le rdv est structuré selon un protocole toujours identique : durée 60 minutes, Présentation 5 minutes, discussion de l'objet de l'appel 45 minutes et conclusion et appel au prochain appel 10 minutes. Les appels en commun font l'objet d'un enregistrement audio et d'une prise de note collective. Enfin, la mémoire audio et écrite de l'appel est conservée et rendue disposible à tous.

  • Atelier sur les biens communs à la Ferme des Bouillons
    À la demande de l'association de la Ferme des bouillons, nous avons organisé deux jours de formation des militants autour de la notion de communs. Cette formation se déroule dans le contexte de la lutte pour la préservation de la ferme occupée. Elle s'appuie sur une mise à jour de l'histoire des communs dans les domaines de l'alimentation, du foncier, de la culture et du vivre ensemble.

  • Ateliers de Remix des communs de Guérande
    Quels sont les termes qui désignent les enjeux économiques, sociaux, culturels et politiques des communs de Guérande ? Au cours de l'atelier, nous nous attacherons à identifier et définir et illustrer le vocabulaire utilisé pour désigner les pratiques collectives, pour lutter contre l'accaparement des ressources et définir le projet partagé que symbolise / cristallise la rencontre de Guérande. Ce vocabulaire est révélateur des grilles de lectures et des modèles sous-jacent du projet de Guérande. Nous serons amené à choisir parmi les termes clefs des communs de Guérande ceux qui donneront lieu à un travail d'exploration plus approfondie à travers le croisement des définitions et des documents s'y rapportant.

    Sans être complètement instrumentalisée, cette démarche sera guidée par les projets des participants, à savoir d'une part la mise en perspective de l'action de l'APMM et l'élaboration de la charte du réseau de l'APMM et de l'AITC et d'autre part l'élaboration du glossaire des communs. De plus, elle aura un effet rétroactif sur les classifications de Remix the commons.

  • Ateliers populaire de cartographie des communs
    Les Ateliers populaires de cartographie des communs sont nées dans la dynamique de coalition autour des biens communs de la rencontre Internationale "Economics and the Commons" (Berlin 2013). Celle-ci a révélé la nécessité développer une pratique d'appropriation sociale, culturelle et politique des communs avec les militants africains. Les Ateliers populaires de cartographie des communs visent à développer la capacité du continent à produire des discours savants à propos des biens communs sur la base de recherche-action susceptibles de rentrer en dialogue avec le reste de la communauté des biens communs et ainsi contribuer au développement d'un mouvement autour des biens communs en Afrique.

    Observations, recherches documentaires, enquêtes et études de cas, focus groupe, ... réalisés avec la population, portant sur l'alimentation, le transport, la Santé, l'environnement, l'information, l'éducation, ... défis actuels qui traversent la société africaine contemporaine, permettent de définir des projets concrets pour révéler les processus de Biens Communs en Afrique. Ces recherches-actions doivent nous permettre de dévoiler les pratiques et les enjeux des biens communs, d'articuler la recherche sur les communs, en Afrique, aux débats généraux sur les définitions et la cartographie des communs d’une part, et, d’autre part, de contribuer à enrichir l’agenda international des communs.

  • Atlas des chartes des communs urbains/Atlas des chartes des communs urbains (projet)

    Le projet s’inscrit dans une perspective de long terme qui vise à :

    • élaborer avec les « commoners » des outils et des méthodologies qui permettent la création de mécanismes juridiques (les chartes des communs urbains) afin de reconnaître et développer les communs urbains.
    • comparer les expériences politiques et les méthodologies qui sont développées dans l’action citoyenne orientée vers la transition écologique et sociale afin de mettre en exergue les potentiels à l’oeuvre dans les initiatives concrètes de commoning,
    • interroger les effets de la reconfiguration des processus de production du droit par les « commoners » sur le partage du pouvoir et la légitimité des acteurs dans l’espace public.
    • contribuer à l’élaboration de propositions et de stratégies de politiques publiques et d’un cadre éthique pour le partage de la souveraineté entre les acteurs producteurs de la ville.
B
C
  • Cahiers de propositions Politiques des communs
    La transformation sociale et écologique ne dépend pas seulement de la dissémination d’expériences singulières. Pour organiser une société qui fait place aux communs, qui permette de reproduire ces activités, les commoners doivent substituer aux outils techniques et normatifs qui sont au service du néolibéralisme, des alternatives qui s’opposent aux logiques propriétaires-rentières et à la financiarisation de l'espace public, ces deux formes complémentaires d’accaparement et d’extractivisme. Les Cahiers de propositions politiques pour les communs visent à rendre visibles et intelligibles dans l'espace publique la variété des outils basés sur l'expérience acquise et la recherche des commoners ainsi que leurs formes de plaidoyers.

    Le premier cahier a été réalisé à l'occasion de la campagne des élections municipales 2020 en France sur le thème “Cahier de propositions politiques pour les communs dans le contexte municipal”. D'autres sont en chantier sur le thème de la santé public comme commun ou l'économie.

  • Commons Space 2016
    Commons Space était un espace ouvert, auto-organisé et distribué pendant le Forum social mondial de 2016 à Montréal. Basé à la coopérative de co-travail ECTO dans le quartier du Plateau, l'espace a accueilli des individus et des organisations qui ont organisé une variété d'activités autour des communs. Les objectifs étaient les suivants :

    • Partager les pratiques et construire des alliances pour la défense et la création des communs,
    • Développer et partager des politiques basées sur les communs pour les villes, les régions et les pays,
    • Construire une convergence des commoners par un dialogue continu sur les causes et les stratégies communes avec les mouvements travaillant sur la transition tels que : Décroissance, écologie politique, économie sociale et solidaire, etc.
D
E
  • Emission de radio Communs urbains - l'Atlas
    Communs urbains, l’atlas ! est une plongée au cœur des actions de solidarité racontées par des militants des communs urbains. Ils ou elles racontent les histoires singulières de leurs engagements pour un partage plus juste de l’eau, pour le développement de l’agriculture urbaine, pour une alimentation plus saine et respectueuse de l’environnement, ou encore l’une des nombreuses autres manières d’habiter ensemble.

    Communs urbains, l’atlas ! vous invite à décrypter ces initiatives pour en comprendre les mécanismes de gouvernance et les ressorts de mobilisations, bref, toucher du doigt la démocratie telle qu’elle se pratique au sein de nos communautés.

    Communs urbains, l’atlas ! est née de la rencontre des membres de Remix the Commons avec l’équipe de la RapTz autour du désir de raconter des histoires de solidarité et de partager la culture des communs.

  • Entreprendre EnCommuns
    Ce projet de recherche propose d’analyser les formes de l'économie collaborative et de mettre en évidence les modèles économiques qui la rendent soutenable et socialement acceptable.

  • European Commons Assembly
    European Commons Assembly is an ongoing process that facilitates pluralistic debate regarding the strategy and agenda for a fundamentally united political vision. It supports activists’ continued engagement in concrete, collaborative and bottom-up actions and campaigns in Europe, and ultimately helps to build a flourishing European political civil society movement for the commons.

    The main objectives were defined in the initial meeting CommonsWatch (see Commons Watch Report):

    • to stand in solidarity around our diverse struggles for the commons,
    • to exchange experiences, case studies and other information,
    • to develop and govern resources in an open, participatory and inclusive manner (funding, infrastructures...) to support our activities,
    • to develop policies to preserve the commons and commoners and participate in lawmaking processes,
    • to strenghten, gain visibility and campaign better
  • Expo sur les communs
    L'exposition itinérante Les communs propose au «grand public» de découvrir cette notion à travers la présentation du principe illustré par des exemples concrets issus de différents secteurs d'activité, son histoire et les perspectives qu'il ouvre pour changer notre société. L'exposition est conçue pour pouvoir être utilisée facilement dans le plus grand nombre possible de lieux recevant du public. Les panneaux qui la composent peuvent être imprimés (individuellement ou bien l'ensemble) en différents formats, afin de s'adapter à un espace selon ses dimensions et sa fréquentation par le public.

F
  • FLOK Society - Séminaire de Villarceaux
    Comment la réflexion sur la place des communs de la connaissance inspire-t-elle les forces de la transition ? Quels agendas bâtir ou rejoindre ? Sur quels territoires et à quelles échelles doit-on mobiliser les communs de la connaissance pour une transformation sociale, culturelle, économique et politique vers une société plus juste, plus participative et, consciente et respectueuse des limites de la planète ? Ce séminaire, loin d'épuiser le sujet, est un moment pour ébaucher les pistes de travail qui permettent de mobiliser les forces de la transition, qu'il s'agisse d'activistes ou de chercheurs, de acteurs publics ou de la société civile.

    Pour explorer ces questions, le séminaire se structure autour de trois temps de dialogues, correspondant aux trois axes objets en transformation : le marché, la puissance publique et la société civile. Pour chacun de ces temps, il s'agit d'analyser les apports des communs de la connaissance aux débats et aux luttes sociales et politiques en cours, puis, dans la mesure du possible, d'élaborer des propositions, dégager des lignes de forces et des stratégies de convergence sectorielles et territoriales. Le dialogue sur ces trois axes de travail sera précédé d'une présentation du projet FLOK Society par Michel Bauwens et suivi d'un temps de bilan du séminaire.

  • FLOK Society project
    Dialogues et développement d'outils pour les transformations du marché, de la puissance publique et de la société civile basées sur les communs.

G
  • Glossaire des biens communs
    Préserver et enrichir le vocabulaire des biens communs en français est un double enjeu pour le mouvement des communs. En élaborant un glossaire, les acteurs des biens communs se donnent une base de définitions en même temps qu’ils proposent une grille de lecture du réel basée sur le paradigme des biens communs. En outre cette démarche contribue aussi à lutter contre les phénomènes de « commons washing » qui émergent aujourd’hui. 

    Notre projet vise à rassembler un ensemble de termes qui sont assez largement utilisés sans que leur définition soit toujours claire. Nous nous attacherons à croiser des définitions émanent de points de vues différents (différents acteurs, différents domaines d’action ou disciplines, différents registres de définition, …) et à les mettre en regard. Enfin, nous pourrons apporter des ressources documentaires sur ces termes. 

H
  • Horizons communs
    Horizons communs est un processus de réflexion, d'échange/discussion et de production sur les défis que rencontre le mouvement des communs dans le contexte du Forum Social Mondial sur les Économie Transformatrices. Nous proposons de traiter de trois enjeux importants pour le mouvement des communs sous forme de rencontres virtuelles documentées numériquement. La trace numérique de ces travaux sera réunie dans un site web dans lequel chaque thème sera traité comme un chapitre de « Horizons communs ». L’idée est de produire 3 chapitres, chacun sur un sujet différent, tout au long du cycle du forum de Juin à octobre 2020, faisant du forum un processus actif et productif pour le mouvement des communs et les mouvements sociaux en général

    Cette initiative s'inspire des expériences de rencontres réelles et virtuelles des forums en ajoutant plusieurs ingrédients : 3 questions clefs ou défis du mouvement des communs servent de point de départ pour se rencontrer, élaborer une réflexion collective et rendre visibles les perspectives ou propositions basées sur les communs et produire des ressources utiles pour les militants dans chacun de ces domaines. Cette démarche est ouverte aux personnes de différents mouvements sociaux engagées dans le forum pour les économies transformatives.

I
  • Intercoll - Groupe de travail Communs
    Le Groupe de travail Communs d'Intercoll propose un travail collectif sur des textes qui enrichissent la réflexion sur l'importance des communs pour le mouvement social. Remix the commons soutient cette initiative.

  • Itinéraires en Biens Communs
    Itinéraires en Biens Communs est une initiative d'Alain Ambrosi. Celui-ci nous invite à contribuer de manière créative et interactive à la l'appropriation des concepts et des pratiques autour de la notion de communs.

    Face à la crise de civilisation sans précédent que nous vivons, l'approche des communs apparaît comme une alternative crédible aux propositions avancées tant par l'État que le marché. De plus en plus reconnue et acceptée, elle est débattue dans des forums internationaux, adoptée publiquement par certains États et intégrée dans les stratégies des mouvements sociaux. Le paradigme socio-économique des communs est approfondi dans le milieu académique et ses pratiques tant traditionnelles que « modernes » sont mises en valeur. Il demeure qu'une appropriation sociale de la notion de communs et une contribution « Bottom up » à sa définition est maintenant nécessaire.

    Partant d'une définition générique des biens communs, Itinéraire en biens communs invite à l’exploration de cette définition dans un texte qui met à jour différents angles thématiques, contextes ou dimensions interculturelles et de co-création. Le texte est une ressource en même temps qu’un terrain de jeu. Il s'agit d'un outil pédagogique interactif qui vise à mettre à jour la réalité des communs comme pratiques sociétales (sociales, économiques, culturelles) attestées dans l'histoire ancienne autant que de nos jours.

J
  • Jeu Cartes en commun
    Plus de 50 participants ont collaboré à produire plus de 250 cartes sur le thème des Communs pendant le Forum Social Mondial 2016. Une sélection de ces cartes constitue la première version de ce jeu dont nous sommes particulièrement fiers.

    Les Cartes en Commun est un jeu de collaboration politique où les joueurs (2 à 5) travaillent à mobiliser la société civile pour défendre les libertés citoyennes et les biens communs. Réussirez-vous à faire fleurir les communs ou laisserez-vous les intérêts privés s'emparer de tout ?

K
  • Konbit numérique
    Avec d'autres personnes et organisations, et en collaboration avec Koumbit, Remix the commons développe une réponse collective aux besoins d'outils et d'infrastructures numériques. L'idée est d'assurer la pleine souveraineté numérique sur nos travaux, nos échanges et nos données en s'inscrivant dans la vision énoncée dans la Charter for Building a Data Commons for a Free, Fair and Sustainable Future*.

L
M
  • Meet.coop
    Meet.coop est une coopérative internationale qui fournit un accès à des outils de réunion et de conférence en ligne open source, alimentés par BigBlueButton, fonctionnant sur une infrastructure appartenant à la coopérative. Nous faisons partie de l'économie des communs. La coopérative de vidéo conférence en ligne est une nouvelle alliance internationale de travail entre les coopératives existantes et les acteurs de l'économie des communs. Ce projet a été formé par DigidemLab / Collective.tools, femProcomuns / CommonsCloud et Webarchitects, et plusieurs autres acteurs de l'économie commune et de l'économie sociale et solidaire.

O
P
  • Projet : Définir les biens communs
    Le travail autour de la définition des communs a été la première initiative du collectif Remix biens communs. Il a consisté récolter les définitions du bien commun de personnes de différents milieux, de différentes cultures et différents niveaux d'éducation, exprimées en une phrase dans la langue du contributeur ou de la contributrice. Nous avons enregistré en vidéo généralement chaque réponse et réalisé une carte mondiale de définitions. Les réponses sont en général assez spontanées comme si tout le monde avait l'intuition profonde de ce concept. Elles sont cependant aussi variées que les personnes interrogées. Certains chercheurs.seuses ont proposé des définitions correspondants à leurs disciplines, la philosophie, le droit, l'économie ou encore les sciences politiques ou les sciences sociales. À ces définitions techniques, qui répondent aux exigences de la recherche, s'ajoutent des définitions poétiques, politiques ou bien encore spirituelles. Cette collection de capsules vidéo montre la variété des définitions tant du point de vue des individus, membres d'une société, d'une culture que du point de vue des disciplines scientifiques : de la philosophie, du droit, de l'économie ou encore de la science politique. Loin d'opposer ces registres de la connaissance, il nous semble que ce projet montre leur complémentarité et le caractère profondément politique du mouvement des communs répondant à ce que résume si bien François Jullien lorsqu'il dit : « le commun est ce à quoi on a part et à quoi on prend part, qui est en partage et à quoi on participe. C'est pourquoi c'est un concept originellement politique : ce qui se partage est ce qui nous fait appartenir à la même cité »

R
  • Remix des communs de Guérande
    un atelier de Remix des communs de la rencontre comme processus d'appropriation et d'approfondissement de la notion de Biens Communs "in situ", c'est à dire, placé dans le contexte du processus de Guérande et de ses suites.

    L'atelier vise à :

    • produire collectivement une lecture cartographique des communs de Guérande.
    • identifier et définir le vocabulaire des communs de Guérande.
    • produire une documentation de l'expérience afin que celle-ci puisse être reproduite, améliorée et/ou adaptée à de nouveaux contextes.
  • Remix sémantique
    Si le site Remix the commons est plutôt identifié comme une collection de vidéos sur les communs, la vocation du projet est un peu plus large. Il s'agit d'appuyer les commoners et le mouvement des communs en proposant des outils et des démarches qui permettent l'appropriation de la notion de communs. L'un de ces outils est une documentation sur le mouvement des communs, ses projets, ses acteurs, les idées et les réalisations qu'ils développent. Cette documentation rassemble des vidéos, sons et textes mis à disposition de toutes et tous à travers le wiki de Remix the commons. Nous utilisons des mots clés ou concepts (http://wiki.remixthecommons.org/index.php/Concepts_clés) pour décrire pour chaque document les ressources mises en commun, les enjeux sociétaux, les modes d'action et les résultats attendus évoqués. Les outils de web sémantique permettent de relier ces documents entre eux lorsqu'ils traitent d'un même sujet. Ils permettent aussi de les relier avec des documents provenant d'autres sites web et bases de données. Ces liens donnent accès à ces documents à l'utilisateur.trice du site web de Remix the commons. Ils donnent aussi accès aux utilisateurs de ces bases de données aux contenus de notre site web. Enfin, cet outillage est utilisé pour systématiser l'exploration des contenus de projets comme l'Atlas des chartes des communs urbains ou l'Assemblée Européenne des Communs (ECA). A terme, nous souhaitons développer les connexions entre les sites web du mouvement des communs et le vocabulaire conceptuel des communs.

  • Réseau des salles de spectacles en biens communs
    Les MJC d'Ile de France disposent de 44 salles de spectacle équipées. Ces salles sont souvent mal ou déconsidérées dans le milieu culturel. Comment faire de ce réseau de salles, un véritable bien commun culturel ?

    Comment explorer et expérimenter ensemble l'idée de réseau de salles de spectacle et mobiliser les parties prenantes de cette initiative autour de l'élaboration d'un projet original ? Ce projet intervient à la fois à une échelle globale et au niveau de chaque salle. Il part des problèmes rencontrés et des défis à relever pour créer des solidarités entre les salles et entre les parties prenantes de l'usage de ces salles.

  • Réseau francophone des communs
    Appel pour la constitution d’un réseau francophone autour des Biens Communs lancé par l’Association VECAM comme point de départ pour contribuer à un large mouvement en faveur de l’élargissement des biens communs. Espace ouvert d'échange sur les biens communs, le réseau a été lancé en 2012 lors d'une rencontre des acteurs des communs le 26 septembre 2016, à l'initiative de membres de l'association VECAM. Il a organisé les festivals Ville en Biens Communs (2013) et Temps des communs (2015) et été l'un des foyers de la réflexion et de l'action autour des communs en France. Il a mis en place avec le soutien de C&F Éditions un ensemble de listes de discussion dont 3 restent actives : la liste Échanges, la liste Finances et communs et la liste ESS et communs.

V
  • Ville en biens communs
    A l’initiative du « réseau francophone autour des biens communs » 200 événements auto organisés se sont tenus en octobre 2013 dans 5 pays. Destinés à permettre aux habitants de découvrir les communs existants sur leurs territoires, leur donner envie d’y contribuer. Cette initiative a permis de donner de la visibilité au mouvement des communs.

É
  • École des communs : brève histoire
    En 2012, l'idée d'école des communs à germer dans la francophonie en s'inspirant des expériences espagnoles du Laboratorio del Procomún du Medialab Prado à Madrid comme exploration des communs sur le terrain, l'Escuela del commons à Barcelone portée par Marco Berlinguer et Mayo Fuster Morell, et la School of the commoning - UK animé par George POR en Grande Bretagne.