C4R - Cultures For Resilience

De Remix Biens Communs
{{#if: |
Projet de Remix
Statut du projet En cours
Début 2020
Fin 2022
Porteur(s) de projet AAA, tranzit.ro, CASCO, Nethood
Partenaire(s) Remix the commons
Participant(s) PETCOU Constantin, PETRESCU Doina, SULTAN Frédéric
Financement Creative Europ
Type d'action Recherche action,

Le projet C4R vise à favoriser des sociétés européennes résilientes et inclusives en développant des pratiques culturelles participatives de résilience et en assurant la transversalité sociale. En d'autres termes, le projet vise à (1) expérimenter auprès des publics des territoires périphériques un certain nombre de dynamiques ascendantes (2) autour d'outils créatifs immersifs visant à réinventer et à diffuser des pratiques culturelles de résilience (3) avec la participation active des populations des quartiers défavorisés. Nous cherchons à utiliser la culture pour renforcer les pratiques de résilience de ces populations et leur appropriation de nouveaux outils pour des sociétés durables et résilientes.


A cette fin, le projet cherche d'abord à promouvoir la diversité européenne des pratiques culturelles de résilience tout en renforçant l'inclusion sociale dans les territoires urbains et périurbains défavorisés. En s'appuyant sur l'expérience des partenaires dans la gestion de projets associant culture et écologie dans des zones périphériques, comme le quartier des Mathurins à Bagneux, le quartier des Agnettes à Gennevilliers (FR), les quartiers de Sararie et Tatarasi à Iasi (RO) ou le quartier de Leidsche Rijn à Utrecht (NL), l'objectif est de continuer à développer des activités associant création, préservation et sensibilisation au patrimoine culturel et naturel et renforçant les capacités civiques et démocratiques des habitants.

C4R contribue à l'autonomisation des populations impliquées dans le projet en leur permettant de s'approprier les outils culturels de résilience. Les activités culturelles orientées vers la résilience créeront des opportunités de dialogue entre l'échelle de ces territoires urbains et suburbains défavorisés et l'échelle européenne, comme échelle la plus pertinente pour développer une action culturelle écologique à long terme. Ces nouvelles pratiques culturelles placeront le public dans une position proactive dans le processus de création et de diffusion, contribuant à son autonomisation en lui permettant d'acquérir de nouvelles compétences et capacités (compétences créatives, compétences numériques, capacités à travailler en équipe et avec des personnes d'origines diverses, compétences d'animation d'ateliers, etc.) Le projet permettra à un large éventail de publics dans tous les secteurs d'adopter le concept de résilience et offrira des possibilités de formation aux membres du consortium pour soutenir ce processus. Le projet sensibilisera ces publics aux questions de résilience en cours tout en renforçant la cohésion sociale et le bien-être.

Deuxièmement, le projet vise à utiliser la culture comme un outil pour atteindre un développement économique et social résilient et durable dans les territoires périphériques. Au niveau opérationnel, le projet cherche à renforcer les capacités des membres du consortium et des autres acteurs culturels existants et l'émergence de nouveaux acteurs créatifs engagés dans des pratiques culturelles liées à la résilience et à l'écologie. Il soutiendra les professionnels de la création, existants et émergents, et augmentera la fréquence des activités culturelles résilientes organisées dans les territoires périphériques (rassemblements collectifs et herbiers, promenades sensibles, pratiques agricoles alternatives telles que la permaculture et l'agro-écologie, le compostage, les méthodes de cuisine créative et collective, etc.) Ce renforcement des dynamiques culturelles, déjà promu par les membres du consortium ces dernières années, améliorera la visibilité de ces pratiques à tous les niveaux (local, national, européen), contribuant à renforcer les réseaux d'acteurs culturels et de résilience au niveau des territoires concernés (PME, associations, opérateurs publics et privés dans le domaine de la résilience et de la culture).

Enfin, le projet vise à introduire dans l'imaginaire collectif européen des visions culturelles de la résilience plus co-construites, positives et durables. L'objectif est de montrer une diversité de possibilités et d'approches d'un avenir écologique, en promouvant d'autres perspectives que celles des grandes métropoles et les visions catastrophiques qui dominent actuellement les scénarios d'avenir. C4R offrent les conditions pour la production et la diffusion d'une diversité de cultures de résilience afin d'influencer et de transformer les imaginaires collectifs européens.

Au cours de C4R, les réseaux d'acteurs développeront une culture de résilience translocale au sein de l'UE, par la création d'espaces de dialogue et de collaboration physiques et numériques.

Un projet en 4 phases / dynamiques

1ère PHASE : LABORATOIRES TERRITORIAUX

Ateliers participatifs & Labs ; évaluation ancrée localement des risques et potentialités ... ...

Le démarrage du projet est un moment important pour (1) la mise en relation avec les acteurs locaux qui ont développé des connaissances de terrain, des micro-réseaux d'acteurs locaux, parfois des connaissances liées à ces divers territoires et (2) pour réaliser des cartographies évaluatives de la résilience des territoires (risques et potentialités)

2ème PHASE ; FACTORY IMMERSIVE

Résidences participatives, ateliers et expositions

Le projet C4R vise à favoriser des sociétés européennes résilientes et inclusives en développant des pratiques culturelles participatives de résilience et en assurant la transversalité sociale. En d'autres termes, le projet vise à (1) expérimenter auprès des publics des territoires périphériques un certain nombre de dynamiques ascendantes (2) autour d'outils immersifs créatifs visant à réinventer et diffuser des pratiques culturelles de résilience (3) avec l'implication active des populations des quartiers défavorisés. Nous cherchons à utiliser la culture pour renforcer les pratiques de résilience de ces populations et leur appropriation de nouveaux outils pour des sociétés durables et résilientes.

3 ; PLATE-FORME HYBRIDE

Base de données collaborative et plate-forme numérique (et 2 ateliers)

Une plateforme hybride permettra le partage de projets, de stratégies, d'outils, d'informations pour aider à l'émergence de dynamiques durables multi-acteurs et multi-échelles autour de cultures liées à la résilience (utilisation d'outils, nouveaux projets, partenariat multidisciplinaire, mise en réseau, gouvernance basée sur les biens communs, P2P, etc).

4 ; DIFFUSION

Une série d'activités visant à mettre en place de nouveaux partenariats, des transferts de connaissances, un partage méthodologique, des stratégies de diffusion

Au cours de C4R, les réseaux d'acteurs développeront une culture de résilience translocale au sein de l'UE, par la création d'espaces de dialogue et de collaboration physiques et numériques.