Les remises en cause de la propriété à l’ère du numérique et les solutions pour le contrôle de la valeur

From Remix Biens Communs
Jump to: navigation, search

Informations sur le média[ ]

Métadonnées
Auteur(s) ROCHFELD Judith
Producteur(s) La Coop des Communs
Date de création 2016/09/15
Date de publication 2017/02/04
Durée 00:46:17
Langue du contenu FR
Fait partie de Colloque "Vers une République des biens communs ?"
Média Audio
URL de diffusion http://wiki.remixthecommons.org/images/Conf%C3%A9rence Rochfeld 80.mp3
Pays France
Contexte de production Cerisy "Vers une République des biens communs ?"
Type de licence CC-BY-NC-SA"CC-BY-NC-SA" is not in the list (tous-droits, by, by-sa, by-nc-sa, by-nc-nd, by-nd, inconnu, autre) of allowed values for the "Type de licence" property.


Divers facteurs de remises en question du modèle "classique" de la propriété se font particulièrement prégnants à l’ère du numérique. Pour le démontrer, on reprendra tout d’abord la construction politique et juridique de la propriété en tant que pouvoir individuel de domination exclusif et absolu des choses matérielles. On insistera, ensuite, sur les débats déjà connus relativement à la pertinence du modèle, lors du basculement de la valeur, du corporel à l’incorporel et, particulièrement, à la "propriété intellectuelle". On se concentrera, enfin, sur les facteurs de remises en question actuels du modèle propriétaire, percuté par certaines des caractéristiques propres de la création de valeur à l’ère du numérique: ces facteurs vont de l’inefficacité du modèle de la propriété — en ce qui concerne notamment les propriétés intellectuelles, proclamées même aujourd’hui rudement attaquées — à l’inadaptation du modèle — en ce qui concerne des créations de la valeur qui impliquent davantage la personne que des biens, comme en matière de valorisation des données personnelles — à l’ignorance, par le modèle "historique" de propriété, des aspects collectifs ou "communs" de la création de valeur (crownfunding, crowdsourcing, communautés de création, etc.).


September 15, 2016 +
February 4, 2017 +
Divers facteurs de remises en question du Divers facteurs de remises en question du modèle "classique" de la propriété se font particulièrement prégnants à l’ère du numérique. Pour le démontrer, on reprendra tout d’abord la construction politique et juridique de la propriété en tant que pouvoir individuel de domination exclusif et absolu des choses matérielles. On insistera, ensuite, sur les débats déjà connus relativement à la pertinence du modèle, lors du basculement de la valeur, du corporel à l’incorporel et, particulièrement, à la "propriété intellectuelle". On se concentrera, enfin, sur les facteurs de remises en question actuels du modèle propriétaire, percuté par certaines des caractéristiques propres de la création de valeur à l’ère du numérique: ces facteurs vont de l’inefficacité du modèle de la propriété — en ce qui concerne notamment les propriétés intellectuelles, proclamées même aujourd’hui rudement attaquées — à l’inadaptation du modèle — en ce qui concerne des créations de la valeur qui impliquent davantage la personne que des biens, comme en matière de valorisation des données personnelles — à l’ignorance, par le modèle "historique" de propriété, des aspects collectifs ou "communs" de la création de valeur (crownfunding, crowdsourcing, communautés de création, etc.).dsourcing, communautés de création, etc.). +
00:46:17 +
France +