Nourrir un domaine public volontaire

De Remix Biens Communs

Des contenus produits par la municipalité en accès libre pour nourrir un domaine public volontaire 

Contexte :

Une municipalité produit une multitude de contenus (photographies, films, textes…) pour ses activités régulières (journal municipal, site web de la ville, événements…). Restreindre la circulation de ces contenus par un régime de propriété intellectuelle, est à la fois incohérent au vu de leur mode de financement sur fonds publics, et inefficace en termes économiques et culturels : ils privent la société de ressources sur lesquelles bâtir de nouvelles productions, et les citoyens de moyens de vivre leur ville en faisant circuler et en adaptant les contenus municipaux.

Proposition :

Une fois leur fonction première remplie et sans attendre que les droits d’auteur associés s’épuisent, les œuvres produites par ou pour la municipalité peuvent être libérées avec une licence de type Creative Commons, enrichissant ainsi un domaine public volontaire.

Exemple :

La ville de Brest publie ses contenus écrits en Creative Commons http://tinyurl.com/nf44etj

Élections municipales 2014