Présentation actualisée

De Remix Biens Communs
Aller à : navigation, rechercher

Atlas des chartes des communs urbains

Documenter les mécanismes juridiques de gouvernance (charte, convention, réglementation, ...etc) et développer des outils pour les militants engagés sur des communs urbains.

Le projet a commencé par un inventaire des mécanismes juridiques et de gouvernance qui nous paraissent intéressants : chartes, conventions, réglementation particulière. Pour les chartes, ça va de Bologne, Naples, au Shakirail ou au permis de jardiner à Paris, en passant par la charte des communs de Falkirk élaborée avec Community Chartering, celle de Lampedusa ou encore les chartes historiques, escartons, Kurukan Fuga, ... etc. A partir de ces chartes, nous avons commencé à identifier des principes et des élements clefs des communs urbains que nous avons regroupé dans le "tactical chartering manifesto".

Puis, progressivement, nous nous sommes attachés à explorer un certain nombre de dispositifs, de projets et d'espaces de manière plus ou moins approfondie. Tout dépend des possibilités et des opportunités que nous pouvons trouver sur place. La durée et les formes de travail peuvent varier d'un contexte à l'autre, de la simple documentation (réal d'un documentaire) à des formes de cartographie radicale (ex : La Ferme des bouillons) ou au compagnonnage dans la durée (comme à Paris). Prises dans leurs contextes, les chartes ne sont pas des fins en soi. Elles représentent un processus de négociation ou de répartition des pouvoirs singulier.

L'expérience ouvre plusieurs pistes de travail avec les commoners.

En utilisant les lunettes de l'Atlas pour regarder un espace ou l'action d'un collectif, on voit apparaître la créativité juridique et politique des collectifs. Par exemple les outils comme l'association solidaire de location à Saint Étienne, les réglementations à Naples ou Venise, les outils de Ecoquartier de Lausanne ou des états généraux de l'eau à Bruxelles, l'appel à communs à Lyon, ... sont des objets intéressants à identifier, comprendre et remettre en perspective. Ils constituent une boite à outils intéressante et potentiellement la base d'une expérience à partager. Ils donnent à voir une autre idée du droit et des formes de sa production par la base.

Le travail sur le vocabulaire permet de construire une réflexion stratégique (ou déconstruire celles à l'oeuvre). Nous utilisons les outils de web sémantique pour identifier des connexions sur le fond, les tactiques développées et les éléments clefs de l'action. L'analyse des objets média liés à un espace à l'échelle locale (par exemple le quartier Cret de roc à Saint Étienne) ou bien plus large : la ville, un pays, permet de mettre à jour ou d'élaborer des formes de coordination des communs, des chartes et la manière de les faire vivre. Ce travail peut s'appuyer sur le Tactical chartering manifesto et ses concepts identifiés et en retour les enrichir.