Communs et républicanisme - l'expérience de la Révolution française

From Remix Biens Communs
Jump to: navigation, search

Informations sur le média[ ]

Métadonnées
Auteur(s) BOSC Yannick
Producteur(s) La Coop des Communs
Date de création 2016/09/09
Date de publication 2016/09/12
Durée 00:47:32
Langue du contenu FR
Fait partie de Colloque "Vers une République des biens communs ?"
Média Audio
URL de diffusion http://wiki.remixthecommons.org/images/Conf%C3%A9rence Bosc 80.mp3
Pays France
Contexte de production Cerisy "Vers une République des biens communs ?"
Type de licence CC-BY-NC"CC-BY-NC" is not in the list (tous-droits, by, by-sa, by-nc-sa, by-nc-nd, by-nd, inconnu, autre) of allowed values for the "Type de licence" property.


La république est communément définie en creux comme une forme de gouvernement opposée à la monarchie. Cette définition négative à laquelle nous sommes accoutumés masque une définition positive et plus exigeante dans laquelle la république est à la fois pensée comme un bien commun et comme le mode de gouvernement de ce bien commun — ce mode de gouvernement étant donc constitutif du bien commun qu'est la république. Dans cette acception de la république, ce mode de gouvernement consiste dans la démocratie. Le retour de la problématique des "communs" donne une nouvelle visibilité à cette république pensée comme un "commun" qui a en particulier été mise en œuvre pendant la Révolution française, sous la Convention montagnarde. Inscrite dans une longue tradition politique, elle constitue un républicanisme de droit naturel selon lequel la raison d'être d'une république consiste à garantir le droit à l'existence de ses membres. (http://www.ccic-cerisy.asso.fr/bienscommuns16.html#Yannick_BOSC)


September 9, 2016 +
September 12, 2016 +
La république est communément définie en cLa république est communément définie en creux comme une forme de gouvernement opposée à la monarchie. Cette définition négative à laquelle nous sommes accoutumés masque une définition positive et plus exigeante dans laquelle la république est à la fois pensée comme un bien commun et comme le mode de gouvernement de ce bien commun — ce mode de gouvernement étant donc constitutif du bien commun qu'est la république. Dans cette acception de la république, ce mode de gouvernement consiste dans la démocratie. Le retour de la problématique des "communs" donne une nouvelle visibilité à cette république pensée comme un "commun" qui a en particulier été mise en œuvre pendant la Révolution française, sous la Convention montagnarde. Inscrite dans une longue tradition politique, elle constitue un républicanisme de droit naturel selon lequel la raison d'être d'une république consiste à garantir le droit à l'existence de ses membres.</br></br>(http://www.ccic-cerisy.asso.fr/bienscommuns16.html#Yannick_BOSC).asso.fr/bienscommuns16.html#Yannick_BOSC) +
00:47:32 +
France +