Culture, Community, and Collaboration - New Directions for Protecting Indigenous Heritage

From Remix Biens Communs
Jump to: navigation, search

Informations sur le média[ ]

Métadonnées
Producteur(s) Intellectual Property Issues in Cultural Heritage
Date de publication 2014/04/23
Durée 00:55:62
Langue du contenu EN
Média Vidéo
URL de diffusion https://www.youtube.com/watch?v=6t0csmTRkck
Service de diffusion youtube
Identifiant de diffusion 6t0csmTRkck
Pays Canada
Participant(s) NICHOLAS George


Les questions sur qui «possède» ou ont le droit de bénéficier du patrimoine indigène sont au cœur des débats politiques, économiques et éthiques en cours qui se déroulent aux niveaux local, national et international. En ce qui concerne la recherche dans ce domaine, les peuples autochtones ont généralement peu d'importance dans la gestion des études liées à leur patrimoine. De plus en plus, des efforts sont déployés pour décoloniser les pratiques de recherche en favorisant des relations plus équitables entre les chercheurs et les peuples autochtones, sur la base de la confiance et de la collaboration mutuelles. Dans cette présentation, George Nicholas examine les débats sur la «propriété» du patrimoine indigène et fournit des exemples de nouvelles pratiques de recherche à la fois plus éthiques et plus efficaces. Ces modèles de recherche collaborative, dans lesquels la communauté mène la recherche, soulignent de nouvelles orientations importantes dans la protection du patrimoine indigène. Le projet international de recherche Intellectual Property Issues in Cultural Heritage (IPinCH), basé à l'Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, au Canada, explore les droits, les valeurs et les responsabilités culturelles et de la pratique de la recherche sur le patrimoine. IPinCH implique des chercheurs, des étudiants, des professionnels du patrimoine, des membres de la communauté, des décideurs et d'organisations autochtones à travers le monde pour constituer une ressource pratique et un réseau de soutien pour les communautés et les chercheurs engagés dans le travail sur le patrimoine culturel. Le projet s'est développé de 2008 à 2016. http://www.sfu.ca/ipinch/


April 23, 2014 +
Les questions sur qui «possède» ou ont le Les questions sur qui «possède» ou ont le droit de bénéficier du patrimoine indigène sont au cœur des débats politiques, économiques et éthiques en cours qui se déroulent aux niveaux local, national et international. En ce qui concerne la recherche dans ce domaine, les peuples autochtones ont généralement peu d'importance dans la gestion des études liées à leur patrimoine. De plus en plus, des efforts sont déployés pour décoloniser les pratiques de recherche en favorisant des relations plus équitables entre les chercheurs et les peuples autochtones, sur la base de la confiance et de la collaboration mutuelles.</br></br>Dans cette présentation, George Nicholas examine les débats sur la «propriété» du patrimoine indigène et fournit des exemples de nouvelles pratiques de recherche à la fois plus éthiques et plus efficaces. Ces modèles de recherche collaborative, dans lesquels la communauté mène la recherche, soulignent de nouvelles orientations importantes dans la protection du patrimoine indigène.</br></br>Le projet international de recherche Intellectual Property Issues in Cultural Heritage (IPinCH), basé à l'Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, au Canada, explore les droits, les valeurs et les responsabilités culturelles et de la pratique de la recherche sur le patrimoine. IPinCH implique des chercheurs, des étudiants, des professionnels du patrimoine, des membres de la communauté, des décideurs et d'organisations autochtones à travers le monde pour constituer une ressource pratique et un réseau de soutien pour les communautés et les chercheurs engagés dans le travail sur le patrimoine culturel.</br></br>Le projet s'est développé de 2008 à 2016. http://www.sfu.ca/ipinch/ de 2008 à 2016. http://www.sfu.ca/ipinch/ +
00:55:62 +
Canada +