historique

De Remix Biens Communs
Aller à : navigation, rechercher


Dans un premier temps (2011/2012), la base de données de remix the commons à été structurée à partir de deux entrées (en plus des métadonnées Dublin Core) : les ressources mises en biens communs et les enjeux relatifs aux communs.

Pour les ressources, nous nous sommes inspirés de la classification élaborée par Charlotte Hess et présentée dans son article Mapping the New Commons (Syracuse University Library, July 1, 2008). Cette article identifie un ensemble de plus de 80 ressources mises en biens communs faisant l'objet de publications scientifiques et les organise en huit familles de biens communs.

Pour Remix the commons, nous avons traduit cette liste en français que nous avons utilisé sous forme d'un jeu de catégorie dans le site Wordpress (blog) du projet. Chaque document référencé devait appartenir à au moins l'une de ces 8 familles. Les limites de ce dispositif ont été rapidement rencontrées lorsqu'il a fallut cataloguer des documents qui n'abordaient pas directement des ressources mises en communs (par exemple les définitions des biens communs) lorsque les ressources n'étaient pas identifiées dans la liste proposée par C. Hess. Lorsque la base de données à été transférée dans le wiki, cette classification a été transformée en un système de tags auxquels ont été associés les identifiants wikidata et DBpedia. On retrouve ce travail dans la page : Attribut:Catégorie_Hess

Les enjeux relatifs aux communs (par exemple, si l'eau potable est une ressource, l'l'accaparement de l'eau est un enjeu) ont été identifiés progressivement à partir des tags proposés par les utilisateurs de la bases de données.

Dans un premier temps, il a été proposé d'encadrer le nombre de tags par document, minimum 2 et maximum 5, règle qui n'a pas été strictement respectée, et de regrouper les termes équivalents afin de permettre aux utilisateurs d'avoir de meilleurs résultats de requêtes. Les tags ont aussi été traduits en français et anglais. Lors du transfert de la base de données dans le wiki, les traductions ont été abandonnées.

Les ressources mises en biens communs et les enjeux relatifs aux communs ont été réunis pour former les concepts clefs et permettre de développer le dispositif de web sémantique de Remix the commons.

Fin 2016, ont été introduites deux nouvelles classes d'usage des concepts. La classe Action vise à identifier les actions types, les formes de mobilisation et les dispositifs mis en oeuvre autour des communs. La classe Résultat attendu vise à identifier les objectifs poursuivis, les effets ou les résultats de l'action documentée dans les documents. Les utilisateurs peuvent renseigner les champs Action(s) (Quels types d'action sont présentés dans ce document?) et Résultat(s) attendu(s) (Quels sont les résultats attendus ou souhaités?) dans le formulaire objet media. La page du concept permet d'identifier le nobre d'usage du concept dans chacune des 4 classes.